Catégorie d’articles: Non classifié(e)

L’ Opération Phare

Après nous être mis à l’écoute de nombreux pasteurs des Églises locales du centre et du sud de la Bretagne, nous avons également pris conscience d’une autre réalité sur le terrain en Bretagne : tel le phare d’Ar-Men au large
du Finistère, l’un des phares les plus isolés en mer, des membres de ces Églises locales, témoins fidèles de Jésus-Christ, peuvent se retrouver isolés dans leur région. Parfois détachés des activités de la vie hebdomadaire de l’Église locale, ils n’en restent pas moins toujours des acteurs essentiels de l’oeuvre du Christ par son Église au milieu de leurs relations. En effet, malgré leur situation, ayant une foi fermement fondée sur le roc, ils font connaître, là où ils sont, la saveur du Christ. Et en témoins de lumière, ils appellent les nations à changer profondément de vie en se tournant vers l’oeuvre de Jésus. (Matthieu 5.13-16)

De ce constat, le concept de l’Opération Phare a vu le jour. C’est une approche toujours conjointe avec une Église locale, dont le rôle est de discerner et de choisir en son sein des personnes, couples ou familles qui seront formés et accompagnés par les équipiers d’OM dans le développement de leur témoignage local. Cela signifie aussi que l’Église locale doit définir avec les équipiers d’OM le cadre et la visée de l’opération selon son projet d’Église ou sa vision de mission.

Nos objectifs sont donc de mobiliser et aider les Églises locales à choisir au sein de leurs membres ces témoins isolés, individus, couples ou familles.

Nous chercherons à connaître ces foyers, à prier avec eux et à établir ensemble un plan d’action pour qu’ils soient en mesure d’agir et de pérenniser la réalité dynamique de l’évangile dans leur village et leur quartier (Éphésiens 4.12-13)

Faire un don à OM France : cliquez

L’ Opération FIL2019

Festival Interceltique de Lorient du 28 juillet au 11 août 2019

Depuis 1971, ce festival annuel, de renommée internationale, se déroule dans la ville de Lorient pour permettre à près de 700 000 festivaliers de s’y rassembler pour célébrer l’interceltisme. Début août, la ville accueille près de 4 500 artistes de Bretagne mais aussi du monde entier. Les participants à l’opération FIL2019 suivront d’abord une semaine de formation avant de se lancer durant une seconde semaine dans des actions concrètes. Certains seront des musiciens, mais les autres équipiers chercheront à établir des contacts avec les festivaliers.

Les musiciens seront recrutés par OM France et OM Heart Sound International (OM HSI). Ils nous arriveront de Bretagne et d’autres horizons, avec l’objectif de s’impliquer avec une musique et des chants appropriés transmettant directement ou indirectement le message de l’évangile. Nous voulons offrir une formation de qualité à ces participants pour leur permettre d’aboutir à une, deux ou trois compositions de chants qu’ils pourront produire en complément de morceaux instrumentaux traditionnels celtiques. Les musiciens chercheront à se produire dans la zone du festival ou tout autour du centre-ville de Lorient ou ailleurs dans le département du Morbihan, au travers de concerts privés et publics organisés chez des membres des Églises locales ou dans tout autre espace convivial.

À l’instar de ce que nous avons vécu pendant la semaine d’évangélisation durant la Route du Rhum 2018, des équipiers transmettront l’évangile de façon claire en créant des rencontres dans les foules et parmi les spectateurs. L’objectif sera certes de permettre des premières mises en contact, mais avant tout d’aider les partenaires des Églises locales (particulièrement du centre et du sud de la Bretagne autour du pays de Lorient) à atteindre des inconnus ou leurs propres amis non croyants.

Dans ce contexte d’effervescence culturelle, festive et militante de tout genre, nous désirons montrer au monde une vision.

Nous voulons voir le message du Christ rayonner dans les contextes les plus obscurs.
Nous rejoindrez-vous ?
Plus d’infos :paul.dixon@om.org

Vous avez à coeur ces projets qui visent à présenter le Christ en Bretagne ? Faites un don à OM France pour le Projet Bretagne.
Les besoins sont multiples : besoins pour cet été au Festival Interceltique, besoins de financement pour Opération Phare, besoins pour le soutien financier du personnel comme Gaëtan, besoins pour couvrir les déplacements liés à ces projets clés. Faire un don à OM France : cliquez

La Route du Rhum (octobre 2018)

Du 26 octobre au 4 novembre 2018, des jeunes munis de sacs bananes verts remplis de dépliants se sont mis à braver les foules sur les quais ainsi que dans les rues de Saint-Malo. Leur objectif : partager l’amour de Jésus aux participants de la Route du Rhum.

Opération Mobilisation en Bretagne

OM France a identifié la Bretagne comme étant l’une des régions françaises les moins touchées par l’évangile. Sur 3,2 millions d’habitants, moins d’un pour cent se compteraient parmi les disciples authentiques de Jésus. Dans une région où 87% de la population se déclarait être catholique en 1972, seuls 16% des Bretons se disaient pratiquants en 2013 (allant au moins une fois par mois à la messe…).1

Dans l’élan de la vision d’OM International – « nous voulons voir naître des communautés dynamiques de disciples de Jésus-Christ parmi les peuples les moins touchés par l’évangile » en France et donc en Bretagne, nous nous mettons à l’écoute des Églises locales de cette région pour comprendre leurs situations respectives et discerner comment OM peut les servir, les soutenir et les mobiliser.

Pour cela, nous œuvrons selon trois échelles :

– Une ponctuelle, dans laquelle nous pouvons opérer sur desmissions de courte durée, comme l’opération sur la Route du Rhum l’automne dernier, ou prochainement, l’Opération sur le Festival Interceltique de Lorient cet été.

– Une à moyen terme, six mois minimum, dans laquelle nous discernons le besoin en encouragement et en accompagnement de certains foyers isolés dans les zones les plus difficiles de la région. Pour y répondre, nous avons conçu « Opération Phare ».

– Une de plus longue durée, dans laquelle nous voulons servir une communauté locale en particulier dans un projet d’implantation d’Église dans une ville, pendant deux ou trois ans, avec une équipe d’OM permanente spécifiquement mise à disposition.

Rejoignez-nous dans ces projets qui visent à présenter le Christ en Bretagne en faisant un don à OM France pour le Projet Bretagne.
Les besoins sont multiples : besoins pour cet été au Festival Interceltique, besoins de financement pour Opération Phare, besoins pour le soutien financier du personnel comme Gaëtan, besoins pour couvrir les déplacements liés à ces projets clés. Faire un don à OM France : cliquez

[1] Sources :
Population bretonne : https://france.comersis.com/carte-communes- region.php?reg=105
Population catholique : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2013/03/14/y-t-il-encore-beaucoup-de-catholiques-en-bretagne-216381.html

Bienvenue dans la Jungle !

Sous une chaleur épuisante et entourés de cabanes, caravanes, tentes et abris de fortune, nous avions du mal à nous croire en France ! Nous avions plutôt l’impression de traverser des pays africains et asiatiques et de passer d’un continent à un autre en l’espace de quelques minutes. Tout est là : quartiers « organisés » selon les pays d’origine, boutiques de vêtements, restaurants, écoles. Excepté le fait que tout est provisoire, bricolé… Bienvenue dans la Jungle !

Bienvenue dans la Jungle de Calais, où se croisent réfugiés, bénévoles et CRS dans un va-et-vient constant, et où cohabitent la misère et l’espoir, la pauvreté et la générosité, la mort et la vie.
Avec une équipe d’une dizaine de personnes, nous avons passé une semaine avec des membres d’une église de Saint Omer, qui se rendent régulièrement dans le camp de réfugiés de Calais.
Après des moments de louange et de formation le matin, nous partions au camp pour rencontrer ces personnes précieuses aux yeux de Dieu et leur apporter un peu d’espoir.

Les craintes du premier jour se sont vite évaporées face à l’amabilité et à la générosité de la grande majorité des réfugiés habitant le camp. Quels retournements de situation ! Nous étions là pour les accueillir, ils nous ont donné à manger. Nous étions là pour leur donner des vêtements et des chaussures, ils nous ont accueillis chez eux.
Parlant plusieurs langues orientales, certains membres de notre équipe ont pu tisser des liens avec des réfugiés originaires du Soudan, de l’Afghanistan, de l’Erythrée de l’Ethiopie et de la Syrie. D’autres ont pu intervenir dans l’école non officielle du camp, pour enseigner le français ou l’anglais en petits groupes. Par le biais d’enregistrements bibliques en différentes langues transférés par Bluetooth, nous avons pu leur laisser le message d’espérance le plus important de tous : Jésus est le Sauveur !
Car des messages d’espérance, il y en a ! Celui de traverser la Manche pour y trouver l’Eldorado. Celui d’avoir des papiers en règle, de voir accepter sa demande d’asile, de revoir sa famille et ses enfants. C’est vrai qu’il n’est pas facile de voir au-delà de ces désirs fondamentaux, que nous mettons en perspective avec nos propres soucis, souvent de moindre importance. Prions pour que Jésus devienne leur plus grande espérance ! Et pour que nous puissions fidèlement partager cette espérance : « Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix. Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d’amour. Là où se trouve le désespoir, que nous apportions l’espérance ; Là où se trouve les ténèbres, que nous apportions la lumière ; Là où se trouve la tristesse, que nous apportions la joie. » (extrait de la prière de Saint-François d’Assise)

Simon Yeomans, directeur d’OM France

Ministère parmi le peuple turc

Voici une VIDEO de MARTIN ET PETRO DE LANGE, missionnaires sud-africains d’origine turque travaillant en France PARMI LE PEUPLE TURC (il y a environ 1 million de Turcs en France, dont la majorité est bien sûr non-chrétienne).

Leur travail consiste à partager l’amour et la Bonne Nouvelle aux Turcs, à travers des distributions de littérature chrétienne sur les marchés mais aussi en créant tout simplement des liens amicaux.

Ils aident également les chrétiens turcs à implanter des églises : 6 églises comptant de 15 à 50 membres existent déjà.
La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers ! Si vous avez à cœur de prier, donner ou rejoindre notre équipe. Merci de nous contacter et visiter le site de Martin et Petro : www.martindelange.org