Des liens se tissent en faisant le ménage

Depuis plusieurs années, Nadia* donne des cours d’alphabétisation à la langue française et raconte des histoires de la Bible à des femmes immigrantes nord africaines, à Paris. A la reprise de l’année, un nombre jamais atteint de femmes vinrent au premier cours. Il y avait plus d’étudiantes que Nadia et ses collègues ne pouvaient gérer ! Mais même malgré ce manque de personnel, ce fut l’occasion de parler de Jésus à deux étudiantes.

« La semaine avant les vacances d’octobre, mes collègues étaient absentes pour une formation. Saliha* et Houda*, de nouvelles étudiantes, sont restées après le cours pour m’aider à faire le ménage. Et comme aucune de nous n’était pressée de partir, nous avons continué à discuter et j’ai pu leur partager l’évangile. Saliha a posé beaucoup de questions et Houda connaissait la plupart des réponses. En effet elle avait eu une voisine française catholique qui lui avait parlé de Jésus. Saliha donnait elle-même des cours d’alphabétisation à la langue arabe dans son pays. Nous avons donc décidé de nous rencontrer chaque semaine pour étudier l’arabe toutes les trois. Saliha a accepté le Nouveau Testament français/arabe que je lui avais offert et elle a promis de le lire. Ensemble, et avec d’autres femmes, nous sommes également allées faire du shopping. Nous avons aussi parlé de nous retrouver au parc pour aller marcher ensemble. »

Remercions Dieu pour le contact établi avec ces deux femmes. Merci de prier aussi pour que la relation de Nadia avec Saliha et Houda s’approfondisse et pour de nouvelles occasions de témoignage.

*Noms d’emprunt

Credit: OM International ©2011