Du trottoir à une vie avec Dieu

Quand Jésus disait aux chefs religieux de Son époque que les prostituées les devanceraient dans le Royaume de Dieu (Matthieu 21 vv.31-32), Il voyait déjà toutes celles qui allaient croire en Lui tout au long des siècles. Parmi elles, Julie*, que nous avons rencontrée début 2016. Elle réside aujourd’hui dans une localité en France où elle a été exfiltrée suite aux menaces de sa proxénète à Nantes.

Le tournant de la vie de Julie a eu lieu dans notre salon sous nos yeux juste avant qu’elle ne parte de Nantes. Ma femme et moi avons pris un moment pour prier avec elle. Elle a confessé ses fautes et renoncé aux vœux qu’elle avait faits avant de venir en Europe. Il en a résulté un changement net. Sa décision de suivre le Seigneur a été plus forte que sa crainte des esprits. Elle m’a confié une petite valise et un sac qu’elle m’a demandé de jeter à la déchetterie. Ils contenaient les habits qu’elle portait la nuit.

Chaque fois que je lui téléphone, elle ne cesse de remercier Dieu pour ce qu’Il a fait dans sa vie. Elle lit fidèlement sa Parole, nous encourage dans notre ministère et prie pour nous.
Après plus d’une année, Julie nous étonne aussi par son parcours professionnel, alors qu’elle vient d’un petit village reculé du Nigéria. Non seulement, elle parle français mais elle suit une formation en cuisine et lors des stages reçoit des appréciations unanimes pour son sérieux et sa bonne humeur.
Ma prière est que partout en France, ces nombreuses femmes et jeunes filles prises dans les réseaux de prostitution puissent être transformées par l’amour du Dieu vivant et ensuite prendre la place qui leur revient dans des communautés dynamiques de disciples , expressions vivantes du Royaume de Dieu dont parlait Jésus il y a deux mille ans.

Marcel Georgel

*nom d’emprunt