Enseignement et apprentissage sur du Logos Hope

Bien que ses parents ne soient pas chrétiens, Lynne Jackson, (Irlande du Nord) et sa sœur aînée ont  grandi dans l’église ayant commencé l’école du dimanche très jeunes. C’est à l’âge de 16 ans, après qu’un ami lui ait donné une carte disant « Jésus est mort pour toi », que Lynne a réalisé que l’amour de Dieu n’est pas seulement une vérité globale, mais c’était quelque chose de personnel, juste pour elle,  et, alors, elle s’est engagée à le suivre. « Mes amis ont vu un changement en moi, » dit-elle. « Ils ont vu quelqu’un qui allait non à l’église pour avoir des relations, mais c’était quelque chose qui m’attirait. »

Aussi loin qu’elle se souvienne, Lynne a toujours voulu être enseignante, et ce n’est que récemment qu’elle s’est souvenue, alors qu’elle avait neuf ans, de la rencontre dans son église d’un missionnaire et le sentiment qu’elle a ressenti que c’était là l’appel pour sa vie. Après deux missions à court terme, Lynne a su que la mission allait  toujours jouer un rôle dans sa vie. Cependant, ce n’est que lorsque les circonstances ont changé qu’elle a pu envisager l’appel pour Logos Hope.

 

Quand elle a eu terminé son contrat dans un poste d’enseignant et voyant tout autour d’elle ses amis se marier et fonder une famille Lynne a sans relâche cherché quelque chose de plus pour sa vie. Comme elle passait du temps avec quelques bons amis qui avaient servi sur Doulos ils ont commencé à lui parler du ministère des navires. « C’était la première fois que je ressentais quelque chose de très fort depuis mon dernier voyage en Indonésie », a déclaré Lynne. « Je serais capable de faire toutes mes choses préférées; enseigner, voyager, rencontrer de nouvelles personnes ainsi que d’avoir une chance de me rapprocher de Dieu ».

Tout au long de son processus de demande Lynne était persuadée que tout cela était trop beau pour être vrai et que Dieu allait bientôt fermer la porte sur elle. « Même deux semaines avant de venir sur le bateau, j’étais toujours dans la crainte de voir cette porte être fermée », se souvient-elle. Cependant, Dieu fidèlement l’a amenée sur Logos Hope au début de 2014 pour y être enseignante .

La vie a bord pour Lynne n’est pas toute centrée sur l’enseignement et elle aime participer aux nombreux ministères différents du navire. « Sur le navire, mon but n’est pas de dire « non », et cela veut dire que j’ai souvent fait des choses effrayantes, mais cela vaut la peine de rentrer à la maison et pouvoir dire avec confiance que Dieu vous utilisera si vous êtes de bonne volonté. » Même quand les choses ne se sont pas tout à fait passées comme prévu Lynne voit la grâce de Dieu à l’œuvre dans le navire. « Lorsque des pièces de théâtre vont mal ou je fais des erreurs, cela va quand même, j’ai été capable de me relever et continuer », dit-elle. « Nous sommes tous des êtres humains et avec un tel environnement c’est incroyable de croître à travers mes échecs. »

Avec deux amis ayant servi sur un navire OM Lynne s’attendait à vivre des moments difficiles; ayant un emploi salarié, son propre appartement et la liberté qui vient d’avoir un métier cela aurait été difficile de sacrifier cela pour la vie à bord. Cependant, Lynne ne s’attendait pas à des résultats positifs aussi bons qu’ils le sont; dépassant de loin les aspects négatifs. « Les amitiés que j’ai faites ici et les gens que j’ai rencontrés ont rendu cette expérience tellement amusante », explique t-elle. Lorsqu’on lui a demandé si elle avait des conseils pour tous ceux qui envisagent de se joindre au Logos Hope Lynne a déclaré: « Priez! Sachez que si c’est le plan de Dieu pour votre vie d’être ici, il répondra à tous vos besoins ».

Lynne termine son engagement ans en mai 2015 et continuera à enseigner après que, sachant que c’est sa passion et son don, mais où dans le monde? elle ne sait pas encore; « Je suis ouverte à Dieu pour me placer là où Il veut. » Lynne n’a pas cessé de prier pour le salut de ses parents et espère que Dieu peut utiliser son temps et les expériences sur Logos Hope pour leur témoigner .

Credit: OM International ©2014