Une manière de vivre sa foi

Lucie Thomas est partie deux ans sur le Logos Hope, de septembre 2009 à août 2011. « J’ai toujours aimé les histoires de missionnaires, nous dit-elle, mais cette fois c’était à mon tour, je pouvais parler de Dieu et voyager en même temps ! » Originaire du Lot et Garonne, elle avait 20 ans lors de son départ. Après un DEUG (Diplôme d’Etudes Universitaires Générales), elle avait décidé de faire une pause dans son cursus, pour le reprendre par la suite.

Son expérience sur le bateau l’a menée de l’île de Trinité et Tobago, dans les Caraïbes, au Sri Lanka, en passant par l’Afrique de l’ouest, l’Egypte, ou encore le Qatar. Sur le bateau, Lucie a travaillé cinq mois dans l’équipe du ménage. Ensuite elle a été placée dans le Café du bateau, qui reçoit les visiteurs après leur passage à la librairie du bord.

Plusieurs événements l’ont marquée. Tout d’abord, elle a été envoyée avec deux autres personnes sur l’île d’Haïti, juste après le tremblement de terre. L’objectif était d’apporter une aide dans les orphelinats et les écoles, le système scolaire ayant été interrompu. Chaque jour, la petite équipe organisait des activités pour les enfants. Elle a aussi eu l’occasion d’apporter une formation aux responsables de clubs d’enfants.

Ensuite, lors d’une escale au Sierra Leone, l’un des pays les plus pauvres du monde, Lucie s’est liée d’amitié avec Ramatu, qui avait 16 ans, et était déjà mère d’un petit garçon. Chaque jour, Lucie recevait la visite de son amie, qui a donné sa vie au Seigneur avant que le bateau ne reparte. Les adieux ont été durs…

Enfin, dans les Bermudes, Lucie a pu discuter avec une femme qui est ensuite revenue sur le bateau, lui disant qu’elle avait donné sa vie à Jésus. Lucie a réalisé qu’elle était le maillon d’une chaîne, mais que la conversion d’une personne appartient à Dieu, qui utilise différents individus dans ce processus. Cette fois-là, elle a eu la joie d’être le dernier maillon de cette chaîne !

Lucie est heureuse d’avoir vécu ces deux années à bord, en compagnie de jeunes chrétiens du monde entier. Ses horizons se sont élargis, par la découverte de nouvelles cultures, Eglises et manières de vivre sa foi. Et elle se sent désormais plus libre pour témoigner de la sienne.

Credit: OM International ©2012